Belles Pierres Bourgogne, Bouledogue Américain à Donner, Crème Mascarpone Citron Pour Tarte, Maison à Vendre Montigny-le-bretonneux Plan De Leglise, Acheter Un Leclerc, Replay Lumni - Primaire, Code Promo Peau D'ane Bougie, Renard Domestique Cri, " /> Belles Pierres Bourgogne, Bouledogue Américain à Donner, Crème Mascarpone Citron Pour Tarte, Maison à Vendre Montigny-le-bretonneux Plan De Leglise, Acheter Un Leclerc, Replay Lumni - Primaire, Code Promo Peau D'ane Bougie, Renard Domestique Cri, " />

le malade imaginaire, acte 1 scène 5

♦ Le Malade imaginaire, acte 3 scène 10 (analyse) Je m'intéresse, comme je dois, à ne vous point laisser faire de folie. ARGAN Toujours rationnelle, Toinette argue qu’Angélique « n’étant point malade, il n’est pas nécessaire de lui donner un médecin. Et moi, je la déshériterai, si elle vous obéit. La tournure emphatique (« c’est pour moi« ) met en relief l’égocentrisme du père va jusqu’à faire de sa fille l’objet par lequel il obtient ce qu’il souhaite. Toinette prend littéralement la place d’Argan pour affirmer déshériter Angélique. ANGELIQUE ARGAN TOINETTE Cette réplique-clef  brise le quiproquo, et annonce la confrontation. TOINETTE Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre ton message, il est important de soigner la rédaction de ton commentaire. ANGELIQUE Le comique de geste est utilisé dans Le Malade imaginaire. monsieur, vous auriez fait ce dessein burlesque? ANGELIQUE C'est, mon père, que je connais que vous avez parlé d'une personne, et que j'ai entendu une autre. par Molière. L‘allitération en « s » souligne le persiflage de la servante. #moliere #theatrefrancais Les personnages1. Je m'intéresse, comme je dois, à ne vous point laisser faire de folie. ARGAN ANGELIQUE Lesquelles? Ma raison est que, me voyant infirme et malade comme je le suis, je veux me faire un gendre et des alliés médecins, afin de m'appuyer de bons secours contre ma maladie, d'avoir dans ma famille les sources des remèdes qui me sont nécessaires, et d'être à même des consultations et des ordonnances. Support : Scène 5 dans son intégralité . Toinette la servante s'oppose à cette situation. Cette politesse extrême est toutefois ironique : Angélique se soumet à ce mariage car elle croit que son père lui promet Cléante. Je suis bien aise d'avoir une fille si obéissante: la chose est donc conclue, et je vous ai promise. » Angélique est piégée entre deux alternatives tragiques : le mariage avec Diafoirus ou le couvent. Argan, vaincu par l’endurance de Toinette, appelle à l’aide sa fille, ce qui est paradoxal car il lui impose son mariage. Eh! Les apartés de l’ingénieuse servante créent également une connivence avec les spectateurs et participent au plaisir de la comédie. je vous connais, vous êtes bon naturellement. Et je veux, moi, que cela soit. ARGAN ARGAN Bien sûr, la servante fait référence à d’autres maladies comme la folie et l’hypocondrie. Support : Le Malade imaginaire 1. On dira ce qu'on voudra; mais je vous dis que je veux qu'elle exécute la parole que j'ai donnée. Mais malgré cela, Toinette insiste : « Mon Dieu ! La tendresse paternelle vous prendra. Lui, mon père? TOINETTE Quoi! Mon Dieu, je vous connais, vous êtes bon naturellement. Les éléments du comique. ARGAN Acte I Argan est assis dans sa chambre et parle tout seul en jouant deux personnages : lui-même et son apothicaire. Sonder les connaissances des élèves: connaissent-ils d'autres pièces de Molière? Non. TOINETTE Elle n'y consentira point? ARGAN Doucement, monsieur. Ah ! Bagatelles! Béralde. Moi, mon frère, je ne prends point à tâche de combattre la médecine ; et chacun, à ses périls et fortune, peut croire tout ce qu’il lui plaît. Cependant, Molière met habilement le comique farcesque au service d’une féroce satire sociale : l’hypocondrie d’Argan, malade imaginaire, est une véritable maladie sociale qui menace de détruire sa famille, tandis que les médecins sont représentés comme des charlatans. Elle utilise des tournures précieuses : « je ne feindrai point de vous dire que le hasard nous a fait connaître il y a six jours » . Oui. ». ARGAN Je ne me moque point. ». insolente! Il ne faut point dire: "Bagatelles"! Ah! Nous avons vu que le projet de mariage décidé par le tyrannique Argan provoque la tristesse de sa fille Angélique et la résistance comique de sa servante Toinette. et quelle audace est-ce là, à une coquine de servante, de parler de la sorte devant son maitre? ARGAN Non? ARGAN Ma foi, monsieur, voulez-vous qu'en amie je vous donne un conseil? ». ARGAN La scène repose sur le comique de répétition et l’exagération jusqu’à la caricature. Read "Le Malade imaginaire" by Molière available from Rakuten Kobo. La scène devient farcesque. Je ne mettrai pas ma fille dans un couvent, si je veux? Oui. Carogne! TOINETTE Quittez, quittez vos troupeaux, Venez bergers, venez Bergères, Accourez, accourez sous ces tendres ormeaux. ARGAN ARGAN court après Toinette. Ma raison est que, me voyant infirme et malade comme je le suis, je veux me faire un gendre et des alliés médecins, afin de m'appuyer de bons secours contre ma maladie, d'avoir dans ma famille les sources des remèdes qui me sont nécessaires, et d'être à même des consultations et des ordonnances. Je ne la mettrai point dans un couvent? TOINETTE / Lui, mon père ? Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 9 ans. Stream ad-free or purchase CD's and MP3s now on Amazon.com. Les contestations de Toinette sont répétées par Argan : « Je ne la mettrai point dans un couvent ? ARGAN si je suis malade! ARGAN ARGAN Argan lui rétorque alors : « C’est pour moi que je lui donne ce médecin ». Or ce conseil est comique car il n’en est pas un : c’est une opposition frontale : « De ne point songer à ce mariage-là. TOINETTE, courant et se sauvant du côté de la chaise où n'est pas Argan. ». mon père, que je vous suis obligée de toutes vos bontés! ARGAN » . Huit mille livres de rente sont quelque chose, sans compter le bien du père. Il est de mon devoir de m'opposer aux choses qui vous peuvent déshonorer. Le comique de situation: – Acte 1 Scène 5: La confusion d'Angélique en croyant que son père, Argan, lui parle de son amant, alors que c'est un tout autre homme qui lui est destiné pour son mariage. Eh bien, voilà dire une raison, et il y a du plaisir à se répondre doucement les uns aux autres. Elle le fera, ou je la mettrai dans un couvent. ARGAN / Le plus honnête du monde. La violence et les injures du maître (« Chienne ! TOINETTE La raison, c'est que votre fille n'y consentira point. », Les répétitions cessent d’exprimer l’harmonie pour souligner l’incompréhension : « Est-ce qu’il ne te l’a pas dit ? Vous voilà tout ébaubie! ARGAN TOINETTE » Le comique atteint ici son paroxysme car cette réplique exprime une inversion sociale complète. Ainsi, il menace Angélique au futur de l’indicatif : « Elle le fera, ou je la mettrai dans un couvent. Tu passes le bac de français ? Molière, Le malade imaginaire : Scène d’exposition I,1 Le Malade imaginaire est la dernière comédie de Molière, comédie ballet donnée pour la première fois au Palais royal en 1673. Cet interrogatoire renverse les hiérarchies sociales de manière comique. Viens, viens, que je t'apprenne à parler! TOINETTE Comment, coquine! TOINETTE Je dois faire, mon père, tout ce qu'il vous plaira de m'ordonner. Eh bien, voilà dire une raison, et il y a du plaisir à se répondre doucement les uns aux autres. BÉRALDE.-Oh çà, voulez-vous que nous parlions un peu ensemble ? Le pronom complément d’objet direct « la » (« je la mettrai dans un couvent » ) révèle à quel point Argan réifie sa fille dont il dispose comme bon lui semble. Elle ne voulait point consentir à ce mariage; mais je l'ai emporté, et ma parole est donnée. ARGAN Là, parlons de sang-froid. Argan semble amadoué puisqu’il veut bien connaître le conseil, ce qui crée un effet d’attente. On vous demande en mariage. 1 - Observer le paratexte : • L'auteur. Qu'est-ce que cela? Il est de mon devoir de m'opposer aux choses qui vous peuvent déshonorer. Mon Dieu! Où est-ce donc que nous sommes? Le spectateur se réjouit du quiproquo qui se met en place, tout en craignant la future réaction d’Argan. TOINETTE Cléante, neveu de monsieur Purgon? Monsieur, tout cela est bel et bon; mais j'en reviens toujours là: je vous conseille, entre nous, de lui choisir un autre mari; et elle n'est point faite pour être madame Diafoirus. ». ARGAN Son incompréhension témoigne de la naïveté de la jeune fille, qui a sincèrement cru que son père tyrannique avait choisi pour elle l’homme qu’elle aime. Eh bien, oui, monsieur, vous êtes malade; n'ayons point de querelle là-dessus. Sage et bien né. TOINETTE ». Assurément, mon père. Toinette recourt alors à un argument affectif : « La tendresse paternelle vous prendra. Je l'aurai... ARGAN Tout à fait. Comme s’il cherchait justement le conflit. Toinette, la servante impertinente, est un archétype de la comédie. A ce que je puis voir, ma fille, je n'ai que faire de vous demander si vous voulez bien vous marier. Et qui sera reçu médecin dans trois jours. La raison, c'est que votre fille n'y consentira point. Qui vous l’a dit, à vous ? Le procédé ne manque pas de fonctionner. Monsieur, tout cela est bel et bon; mais j'en reviens toujours là: je vous conseille, entre nous, de lui choisir un autre mari; et elle n'est point faite pour être madame Diafoirus. La didascalie qui ouvre la scène (« se met dans sa chaise ») montre combien Argan adopte la posture dominatrice du maître en sa demeure. (voir la fiche de lecture pour le bac de français du Malade imaginaire de Molière). Sur mon site, tu trouveras des analyses, cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines. TOINETTE Le spectateur comprend donc déjà le quiproquo qui va s’ensuivre. Ils ne m'ont pas dit cela; mais j'en suis bien aise, et c'est tant mieux que les choses soient de la sorte. ARGAN.-Un peu de patience, mon frère, je vais revenir. ARGAN, en colère, court après elle autour de sa chaise, son bâton à la main. », « Pendarde ! Je ne suis point bon, et je suis méchant quand je veux! Et, avec tout le bien que vous avez, vous voudriez marier votre fille avec un médecin? » . Le Malade Imaginaire, Acte I, scène 5, Molière; Commentaire, Le Malade imaginaire de Molière, acte III scène 10. nature, nature! Je ne la mettrai point dans un couvent? Découvrir les codes d’écriture d’une pièce de théâtre. De manière comique, l’idée qu’on puisse lui désobéir semble être inconcevable pour Argan. », Angélique répond cependant avec soumission, en affirmant au présent de vérité générale qu’elle ne fera que les volontés de son père : « Je dois faire, mon père, tout ce qu’il vous plaira de m’ordonner. Elle vous dira qu'elle n'a que faire de monsieur Diafoirus, de son fils Thomas Diafoirus, ni de tous les Diafoirus du monde. Il est comique qu’Argan n’ait jamais demandé l’avis d’Angélique dans ce projet de mariage. Read reviews from world’s largest community for readers. Angélique est intriguée par le fait que « Monsieur Purgon » connaisse Cléante. », Toinette finit par s’affirmer comiquement comme une autorité concurrente face à Argan : « Je ne veux point » , « Et elle m’obéira plutôt qu’à vous. Je ne suis point bon, et je suis méchant quand je veux. La bonne bête a ses raisons. [Amorce] Pour les classiques, la comédie avait pour but de faire rire le public (« plaire »), mais aussi de le faire réfléchir (« instruire »). Le futur de l’indicatif est impertinent car il exprime la certitude de Toinette quant à l’échec du projet d’Argan. Où est-ce donc que nous sommes? ». Je vous dis que je n'en démordrai point. Cette réplique est un piège car elle amène Argan à clamer son insensibilité (« Elle ne me prendra point. Mon Dieu! Assurément. Il fait le compte du nombre de lavements et de médicaments qu’il a pris et de ce que cela lui a coûté. ARGAN ARGAN L’anaphore ternaire en « Diafoirus », dans la justification de Toinette, insiste sur le ridicule de ce patronyme : « elle n’a que faire de monsieur Diafoirus, ni de son fils Thomas Diafoirus, ni de tous les Diafoirus du monde. Mais Argan reste obnubilé par les « huit mille livres de rente » qui sont « quelque chose » de tangible, contrairement aux sentiments, qu’il ignore. Malgré l’apparente médiocrité de l’époux, Argan veut hâter ce mariage, provoquant un péril familial. TOINETTE Quel Cléante? Angélique, tu ne veux pas m'arrêter cette coquine-là? Check out Le malade imaginaire : Acte II, scène 5 by Lucien Baroux, Jacques Berger, Pierre Nicolle, Pola Berger, Dilan, Francine Dartois, Olivier Lebeaut on Amazon Music. Elle se substitue au père. ARGAN ANGELIQUE Le fils Diafoirus est appréhendé uniquement par sa filiation comme en témoigne le champ lexical de la famille : « neveu » , « fils de son beau-frère » , « son père » . Amélie Vioux, professeur particulier de français, je vous aide à booster vos notes au bac de français. Toinette se justifie : « votre fille n’y consentira point. Comment! ANGELIQUE » Le spectateur rit de l’ironie de Toinette qui suggère que son maître ne prend habituellement pas de décisions sages. Cela est plaisant oui, ce mot de mariage! TOINETTE L’onomastique participe également au comique de la réplique : « Purgon » est un synonyme dépréciatif de « (mauvais) médecin ». En 1676, dans Le Malade imaginaire, Molière met en scène Argan, qui fait vivre son entourage au rythme de ses maladies imaginaires et qui, par intérêt personnel, veut marier sa fille Angélique à un étudiant en médecine. Est-ce que monsieur Purgon le connaît? Le complément circonstanciel de cause « n’étant point malade » souligne l’effort de Toinette pour pousser Argan à recourir à la logique et à la raison. Comiquement, l’avis de Thomas Diafoirius n’a pas non plus été pris en compte dans ce projet de mariage puisque ce dernier a été conclu par Argan avec Monsieur Purgon et Monsieur Fleurant (« nous avons conclu ce mariage-là ce matin, Monsieur Purgon, Monsieur Fleurant et moi » ). l'as-tu vu? ANGELIQUE Et elle m'obéira plutôt qu'à vous. Ah! Ma femme, votre belle-mère, avait envie que je vous fasse religieuse, et votre petite soeur Louison aussi, et de tout temps elle a été aheurtée à cela. Angélique témoigne de la même obéissance absolue, avec l’hyperbole « suivre aveuglément toutes vos volontés. Très bonne. » Se dessine ainsi le portrait de l’homme idéal. TOINETTE De ne point songer à ce mariage-là. ARGAN Le théâtre des deux rives de Versailles présente "Le malade imaginaire" de Molière. ARGAN TOINETTE.-Hon, de bonne casse est bonne. ARGAN Je n'ai point encore vu la personne: mais on m'a dit que j'en serais content, et toi aussi. En vérité, je vous sais bon gré de cela; et voilà l'action la plus sage que vous ayez faite de votre vie. Je ne veux point qu'elle épouse votre Thomas Diafoirus. Le Malade imaginaire, acte 1 scène 5, conclusion. le malade imaginaire Analyse de la pièce PROLOGUE Des bergers et bergères chantent la louange de Louis XIV. Jean-Baptiste Poquelin dit Molière est, avec Corneille et Racine, l’un des plus célèbres dramaturges français du XVIIe siècle. 30/09/04 14:51 Page 6 La pièce Acte I Le Malade imaginaire Scène 1 ARGAN (1673) Argan parle seul, dans sa chambre, assis devant une table. Molière se moque ici les excès de la galanterie. L’interrogation d’Angélique témoigne une nouvelle fois de sa naïveté et de son incompréhension comique : « Cléante, neveu de monsieur Purgon ? BÉRALDE, ARGAN, TOINETTE. Évoquer la disparition du dramaturge lors de la 4ème représentation du Malade imaginaire (non sur scène). Vous riez? Une petite larme ou deux, des bras jetés au cou, un: "Mon petit papa mignon", prononcé tendrement, sera assez pour vous toucher. Les phrases monosyllabiques, composées d’un adverbe (« Oui », « Non ») ou d’un pronom personnel (« Moi »), vident le langage de sa substance. À ces questions rhétoriques, Toinette répond habilement par un sage aphorisme au présent de vérité générale : « Quand un maître ne songe pas à ce qu’il fait, une servante bien sensée est en droit de le redresser. Le portrait qu’il dresse de l’époux, Thomas Diafoirus, est dénué du charme qui caractérise Cléante. ARGAN Vous ne la mettrez point dans un couvent. Genre Comédie-ballet (théâtre avec chants et danses avant et après chaque acte). ARGAN En père tyrannique, il rappelle avec brutalité qu’il est seul à décider : « je n’ai que faire de vous demander si vous voulez bien vous marier. Est-ce qu'il ne te l'a pas dit? Non, vous dis-je. Monsieur Diafoirus n'a que ce fils-là pour tout héritier; et, de plus, monsieur Purgon qui n'a ni femme ni enfants, lui donne tout son bien en faveur de ce mariage; et monsieur Purgon est un homme qui a huit mille bonnes livres de rente. ANGELIQUE Mais elle ne veut rien entendre et TOINETTE TOINETTE » (une phrase est performative lorsque le fait de la prononcer permet de réaliser ce qu’elle énonce). Cette moquerie souligne la goujaterie du père mais aussi sa vision sérieuse du mariage qui repose sur une alliance d’intérêts et ne devrait donc susciter de joie particulière. ANGELIQUE De belle taille. ♦ Le Malade imaginaire, acte 3 scène 12 (analyse) Ses exclamations constituent de véritables didascalies internes qui soulignent le trouble d’Angélique : « Qu’est-ce ? Toinette ne peut qu’acquiescer ironiquement. TOINETTE ARGAN • Titre de la pièce. Découverte du livret. ah! TOINETTE, tout bas. Ce que j’en dis n’est qu’entre nous ; et ♦ Le Malade imaginaire, acte 2 scène 8 (analyse) Et moi, je lui défends absolument d'en faire rien. il faut que je t'assomme! Je l'y forcerai bien. Quelle est votre raison, s'il vous plaît, pour un tel mariage? Ma femme, votre belle-mère, avait envie que je vous fasse religieuse, et votre petite soeur Louison aussi, et de tout temps elle a été aheurtée à cela. Du commentaire littéraire à l'analyse linéaire de l'acte I scène 5 du Malade imaginaire. Lyrics for Le malade imaginaire: Act I, Scene 5 (Argan, Angélique, Toinette) by Fernand Ledoux, Claude Chantal & Denise Clair Sa dernière réplique permet de revenir au thème principal de la pièce : l’hypocondrie du personnage qui craint la mort : « Voilà pour me faire mourir. C'est ce que je ne sais pas. www.ecole-artefact.com ARGAN ARGAN En effet, les comédies répondent à des règles précises tout, comme les tragédies. Argan capitule et s’écroule sur sa chaise. ARGAN, en colère, court après elle autour de sa chaise, son bâton à la main. Votre fille. Vous riez? Béline est un archétype de la comédie. ARGAN se jette dans sa chaise, étant las de courir après elle. Agréable de sa personne. ARGAN Ce jeu sur le sens du mot « malade » accroît la complicité entre Toinette et le spectateur, tant la servante est habile et comique. Ah! La fille s’efface dès lors que la confrontation s’impose. Oui, mon père. Qui vous l'a dit, à vous? On dira que vous ne songez pas à ce que vous dites. La belle demande! Voici un commentaire linéaire de la scène 5 de l’acte 2 du Malade imaginaire de Molière.. L’extrait étudié va de « Il se retourne vers son fils et lui dit » à « on apprend à dire de belles choses« . Je dois faire, mon père, tout ce qu'il vous plaira de m'ordonner. Vous allez d'abord aux invectives. Et pourquoi ne le dirais-je pas? Cela est plaisant oui, ce mot de mariage! ANGELIQUE Non; je suis sûre qu'elle ne le fera pas. Qui m'en empêchera? » Le comique de caractère atteint son paroxysme. De quoi te mêles-tu, coquine, impudente que tu es? En aparté, « tout bas« , la servante Toinette décrypte : « La bonne bête a ses raisons. Vous voilà tout ébaubie ! Vous voilà tout ébaubie! TOINETTE Il est sans conteste le plus célèbre des dramaturges français. TOINETTE ARGAN TOINETTE se sauve de lui. ARGAN.-Tu as raison. Il se montre d’abord condescendant, attribuant le comportement d’Angélique à son appartenance à la gente féminine, qu’il raille : « Il n’y a rien de plus drôle pour les jeunes filles. ANGELIQUE Argan laisse éclater son orgueil en une parole qui se veut performative : « je veux, moi, que cela soit. Commentaire de texte de 6 pages en littérature : Molière, Le Malade Imaginaire, Acte I scène 5 : commentaire. Free 2-day shipping. TOINETTE.-Tenez, Monsieur, vous ne songez pas que vous ne sauriez marcher sans bâton. TOINETTE Mais, monsieur, mettez la main à la conscience; est-ce que vous êtes malade? Vous ne songez pas que vous êtes malade. Il n'y a rien de plus drôle pour les jeunes filles. Cette confession suscite cependant la perplexité d’Argan : « Ils ne m’ont pas dit cela ». » La chaise et le bâton sont des objets scéniques qui accentuent le comique de gestes. Dans une première partie, du début de la scène à « entendu une autre », Argan et Angélique vantent le futur époux dans un quiproquo comique. ARGAN Ce mariage n’est en effet justifié que par l’égoïsme d’Argan comme en témoigne l’inflation de la première personne dans sa réplique : « Ma raison » , « me voyant » , « je suis » , « je veux » , « ma maladie » , « ma famille » , « me sont nécessaires » . Ma foi, monsieur, voulez-vous qu'en amie je vous donne un conseil? TOINETTE Argan annonce alors qu’il n’a « pas encore vu la personne », mais que tout le monde en sera « content », ce qui peut sembler paradoxal. LE MALADE IMAGINAIRE COMÉDIE MÊLÉE DE MUSIQUE ET DE DANSES Corrigée sur l'original de l'auteur, de toutes les fausse additions et suppositions des scènes entières, faites dans les éditions précédentes. Quoi! Oh çà, ma fille, je vais vous dire une nouvelle, où peut-être ne vous attendez-vous pas. CLIQUE ICI et deviens membre de commentairecompose.fr ! ». et quelle audace est-ce là, à une coquine de servante, de parler de la sorte devant son maître ? » Le parallélisme souligne l’absence de communication entre le père et la fille. TOINETTE On remarque également qu’Argan ne conçoit pas que l’on soit d’accord avec lui. Acte I Argan prononce un éloge, et Angélique renchérit : « Fort honnête. ARGAN ARGAN Mon Dieu, je vous connais, vous êtes bon naturellement. TOINETTE C’est justement dans la scène 5 de l’acte I qu’Argan annonce le projet de mariage qui déclenche toute l’intrigue de la pièce. Angélique, tu ne veux pas m'arrêter cette coquine-là? La soumission d’Angélique s’exprime désormais par l’éloge au père, comme l’expriment les exclamations répétées et la tournure hyperbolique au pluriel, comme si les bontés du père étaient infinies : « toutes vos bontés ! Oui. Non, je ne consentirai jamais à ce mariage. Il est célébré pour ses comédies de mœurs qui dénoncent les vices et les travers humains, souvent incarnés par un noble dont le comportement met en péril sa maison. Molière représente ainsi souvent le désordre social provoqué par l’excès des passions. TOINETTE, tout bas. ARGAN ♦ Le Malade imaginaire, acte 3 scène 3 (analyse) Le père néanmoins se satisfait de la situation, et amorce l’éloge de l’époux. Comment, coquine! ♦ Le Malade imaginaire, acte 1 scène 6 (analyse) La bonne bête a ses raisons. On dira ce qu'on voudra; mais je vous dis que je veux qu'elle exécute la parole que j'ai donnée. La scène bascule alors dans la farce, puisqu’Argan veut battre Toinette avec un bâton : « courant après Toinette. Vous vous moquez. TOINETTE Je ne suis point bon, et je suis méchant quand je veux! Et, avec tout le bien que vous avez, vous voudriez marier votre fille avec un médecin? Puis, dans une seconde partie, de « Quoi ! Une petite larme ou deux, des bras jetés au cou, un: "Mon petit papa mignon", prononcé tendrement, sera assez pour vous toucher. TOINETTE TOINETTE Voilà pour me faire mourir. Cléante, neveu de monsieur Purgon? Ah! oui. Ils disent que c'est un grand jeune garçon bien fait. Il faut bien qu'il le connaisse puisque c'est son neveu. TOINETTE Mais la servante, elle, va s’opposer frontalement au maître. ARGAN mon père, ne vous faites point malade. Est-ce que nous ne pouvons pas raisonner ensemble sans nous emporter. Cela annonce la tyrannie du père, qui s’adresse justement à Angélique avec un déterminant possessif : « ma fille ». ARGAN La stichomythie accélère justement le rythme pour précipiter le retournement de situation. TOINETTE La tendresse paternelle vous prendra. ARGAN TOINETTE TOINETTE mon père, ne vous faites point malade. TOINETTE monsieur, vous auriez fait ce dessein burlesque? ANGELIQUE Mais, monsieur, mettez la main à la conscience; est-ce que vous êtes malade? Là, parlons de sang-froid. Cependant, si Toinette semble l’emporter par la maîtrise de la parole, Argan l’emporte par sa supériorité sociale. ». TOINETTE, courant et se sauvant du côté de la chaise où n'est pas Argan. ♦ Le Malade imaginaire, acte 1 scène 7 (analyse) ARGAN Monsieur Purgon. Sa tyrannie va jusqu’à nier la volonté de sa fille. En effet, celle-ci reconnaît qu’elle a été victime d’un quiproquo : « vous avez parlé d’une personne, et que j’ai entendu une autre. Le pronom personnel sujet « ils » maintient habilement le quiproquo comique. ANGELIQUE Cette longue scène 5, dans le premier acte du Malade imaginaire est capitale car elle pose le nœud de l’intrigue. » Elle est une caricature de l’idéal de l’honnête noble, parfaitement soumis à son père.

Belles Pierres Bourgogne, Bouledogue Américain à Donner, Crème Mascarpone Citron Pour Tarte, Maison à Vendre Montigny-le-bretonneux Plan De Leglise, Acheter Un Leclerc, Replay Lumni - Primaire, Code Promo Peau D'ane Bougie, Renard Domestique Cri,

Laisser un commentaire

Fermer le menu